Portrait d'Émeline Moulin

Le 28 mai 2021

La Fondation pour l'Université de Lyon accompagne l’INSA Lyon et CPE Lyon dans le développement de formations dans le domaine de la plastronique. Découvrez le portrait d’Émeline Moulin, alumni de la promotion 2018-2019 de la formation « Chef de projet plastronique » et maintenant Ingénieure qualité système au sein d'Integra MicroFrance.

Pouvez-vous vous présenter, ainsi que votre parcours, en quelques mots ?

Je m’appelle Émeline et je suis actuellement ingénieure qualité système pour le compte d'Integra MicroFrance, une société qui fabrique des instruments chirurgicaux en Auvergne.

En ce qui concerne mes études, après avoir obtenu un bac S, j'ai effectué deux années de PACES (première année commune aux études de santé) avant de me réorienter pour faire un diplôme universitaire de technologie (DUT) Mesures physiques à Clermont-Ferrand. Puis, j'ai intégré l'INSA Lyon au sein du département Génie mécanique.

Pourquoi avez-vous choisi le parcours plastronique pour votre 5e année d’école d’ingénieur ?

Les deux premières années du cycle ingénieur au sein du département Génie mécanique sont techniquement très bénéfiques mais le nombre d’étudiants par promotion reste élevé. Ma première motivation pour suivre la formation plastronique a donc été la différenciation. Elle m'a permis de donner une coloration particulière à ma scolarité. Un autre point qui m’a paru intéressant et qui m’a donné envie de suivre le programme est le fait que plusieurs écoles supérieures s'investissent dedans et qu’ainsi différentes approches se croisent.

C'est, selon moi, une réelle chance pour les établissements et les étudiants lyonnais de pouvoir accéder à une formation sur un sujet aussi innovant !

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué au cours de cette formation ? Quelle est la plus-value apportée par celle-ci dans votre activité professionnelle actuelle ?

Sans hésitation la communication qui est excellente entre les étudiants et les professeurs. C’est un élément fondamental qui permet à chacun de progresser à une vitesse folle. La base de cette formation est la pluridisciplinarité. Chacun est au début « expert » dans un domaine mais a besoin de tous les autres pour avancer. De plus, malgré la durée plutôt courte du parcours, nous apprenons les bases des matières techniques et développons des compétences transverses.

Suite à la formation, j’ai acquis un « savoir-faire » mais surtout un « savoir-être » qui sont de réels atouts pour chercher un premier emploi et pour s’intégrer correctement dans une structure.


Avez-vous des exemples concrets de mise en pratique des compétences acquises pendant le parcours plastronique ?

Mon entreprise, Integra MicroFrance, fonctionne comme une petite entreprise au sein d’un groupe américain. Chaque jour, j’échange avec les responsables des divers pôles sur la qualité des services et des produits puis les améliorations possibles. Grâce à la formation plastronique, j'ai appris à communiquer avec différentes parties prenantes, à comprendre les attentes de chacun et à tenter d'y répondre au mieux en mode gestion de projet.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants de la nouvelle promotion ? Et à ceux s’interrogeant encore sur le fait de l’intégrer ou non ?

Pour les nouveaux étudiants : félicitations pour votre choix ! Profitez un maximum, vous tisserez des liens particuliers avec vos camarades ainsi qu'avec les enseignants. De plus, bénéficier de la formation durant cette année charnière est idéal pour décupler vos compétences et évoluer rapidement.

Pour les personnes qui s'interrogent encore : une très belle opportunité se présente à vous. Si des doutes persistent puisque vous ne savez pas encore si vous ferez carrière dans le domaine, sachez que le parcours vous sera toujours bénéfique puisque la plastronique n’est jamais bien loin.