Covid-19 : l’Université de Lyon au service de la continuité pédagogique avec ses robots de téléprésence

Le 2 mars 2021

L’annonce du confinement en mars 2020 a sonné comme une onde de choc dans l’univers de l’enseignement supérieur et de la recherche. Dès les premières heures, une question s’est posée : comment poursuivre les activités d’enseignement et de recherche dans un tel contexte ? La réponse à cette question a nécessité de nombreux réajustements des activités jusque-là proposées, donnant lieu à de nombreux plans de continuité pédagogique au sein de nos établissements membres et associés.

ROBOTS DE TÉLÉPRÉSENCE : UN ATOUT POUR LA CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE


L’école vétérinaire VetAgro Sup n’a pas fait exception

En effet, la fermeture de la Clinique vétérinaire privait les étudiants des expérimentations in situ, telles que les consultations animales, les opérations dans les différents blocs opératoires, etc.
L’école a néanmoins su réinventer très rapidement sa pédagogie en faisant appel à un service proposé par la COMUE Université de Lyon : le prêt d'une flotte de robots de téléprésence.

Initialement prévus pour les étudiants distants, malades, en situation de handicap, ou encore pour limiter les déplacements de chercheurs étrangers, ils ont su retrouver une utilisation plus massive lors de la pandémie.



IMMERSION AU COEUR DE LA CLINIQUE VÉTÉRINAIRE DE VETAGRO SUP

La COMUE Université de Lyon a donc mis à disposition de VetAgro Sup cinq robots Ubbo de téléprésence afin de leur permettre une reprise « hybride » de l’enseignement sur site, en demi-groupes, et de la pratique vétérinaire.
Grâce aux robots, les étudiants à distance pouvaient suivre en ligne le même cours et interagir avec l’enseignant dans les conditions proches de celles des étudiants présents sur site, la technologie de ces robots offrant une qualité d’image et de son confortable.
Au niveau de la clinique, les consultations étaient proposées en présentiel à un petit groupe d’étudiants tout en étant ouvertes simultanément en ligne aux étudiants en distanciel. Ceux-ci communiquaient avec le groupe présent sur site à l’aide de la caméra et du micro intégrés aux robots, ce qui autorisait ainsi l’accès aux expérimentations mais aussi les interactions avec leur enseignant-praticien.


En savoir plus sur les robots de téléprésence de l'Université de Lyon

© Photos VetAgro Sup