Publié le 14 novembre 2019 | Mis à jour le 3 juillet 2020

Fondation Neurodis

La Fondation Neurodis, placée sous l’égide de la Fondation pour l’Université de Lyon, soutient la recherche neuroscientifique en région Auvergne-Rhône-Alpes depuis sa création en 2007 par huit membres fondateurs : le centre hospitalier universitaire (CHU) de Lyon, le CHU de Clermont-Ferrand, le CHU de Saint-Étienne, le CHU de Grenoble, l'Université Claude Bernard Lyon 1, l'Université Grenoble Alpes, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et l'Inserm. Son président est le Professeur Stéphane Thobois, Chef de service Pathologie du mouvement et pathologies neuromusculaires à l’hôpital neurologique de Lyon.

Animée par la volonté de faire coopérer chercheurs et cliniciens, la Fondation Neurodis a jeté des ponts entre universités, établissements de recherche et centres hospitaliers universitaires dans le but d’apporter de nouvelles solutions à la recherche en neurosciences afin que les malades et leurs proches bénéficient au plus vite des avancées médicales sur le cerveau.

Depuis son siège basé dans les locaux de l’Inserm au centre hospitalier Le Vinatier à Lyon, la Fondation finance les équipes régionales engagées sur des projets de recherche fondamentale et clinique sur le cerveau grâce à des appels à projets. Elle a ainsi distribué plus de 500 000 € depuis 2015 sur dix-huit projets.

Neurodis dispose également de la Chaire CIC « Cerveau et santé mentale » qui finance l’accueil de chercheurs étrangers sur des séjours de un à six mois. Ce dispositif permet des collaborations avec des experts internationaux qui enrichissent la recherche régionale.

Par ailleurs, la Fondation Neurodis s’est engagée dans une mission de prévention auprès du grand public et organise de nombreuses conférences gratuites et accessibles à tous sur le territoire Auvergne-Rhône-Alpes. Elle participe également à des événements nationaux portant sur la vulgarisation scientifique en partenariat avec les acteurs académiques tels que la Fête de la Science ou La semaine du cerveau et constitue à ce titre un interlocuteur privilégié des neurosciences régionales.

Pour en savoir plus